mardi 29 novembre 2011

Une nouvelle histoire commence...

C'est marrant, c'est l'article le plus consulté de tout mon blog, du coup plutôt que d'en faire un autre, je modifie celui-ci, comme ça tout le monde pourra apprendre que "Non, je n'arrête pas!" :D

Pour finir, j'ai donc décidé de poster la couverture finale "d'Edgar & Stan", que je comptais garder secrète pour le jour où ce projet serait publié, peut-être d'ailleurs le sera t'il un jour, en d'autres temps, en d'autres lieux...



Et je vous dis à bientôt d'ailleurs, parce que bien sûr, il me reste encore quelques petites choses à finir, comme les calendriers de l'avent!

14 commentaires:

  1. Bah merde ! Donc du coup, tu vas allé vivre à la campagne ?
    Je ne sais pas quoi dire Sophie, en faite, si tu es heureuse, c'est cool pour toi ! Mais j'espère que tu ne perdras pas ta passion pour le dessin !!!
    Pour le reste, c'est une des choses qui tenaient à cœur et j'aimais bien quand tu donnais tes recettes magiques de grand mère !
    Je voulais te faire une blague mais que cela soit publique ou autres, je pense pas que cela passerai ^^" Je vais te la faire en mp ^^"

    RépondreSupprimer
  2. C'est une bien triste nouvelle... Le talent ne fait hélas plus recette de nos jours ! X(
    Bon courage dans ta nouvelle voie et ne lâche pas les crayons pour autant !

    RépondreSupprimer
  3. Salut,

    C'est triste comme nouvelle, je m'accroche de mon côté à ce métier qui est vraiment pas facile :/. Je te souhaite d'être heureuse dans le chemin que tu empreintes. Surtout n'abandonne pas le dessin, quand j'ai vu tes créations pour la première fois c'est bien plus qu'un coud de foudre que j'ai eue, tes créations sont vivantes!

    Bonne chance à toi,

    Mag

    RépondreSupprimer
  4. Ça me fait chier de lire ça parce que t'as du talent, parce que t'es une fille super et pour tout un tas d'autre raison...

    Ça me fait bien chier parce que c'est dommage et c'est du gâchis mais une fois qu'on a fait un tour en librairie, on ne peux que te comprendre.

    Tout ce que j’espère c'est que cette pause te servira pour te ressourcer et te permettre de rebondir et nous revenir en plein forme dans quelque domaine que ce soit.

    Je t'embrasse plein et j’espère bien revoir ta tête en salon... ou ailleurs =*

    RépondreSupprimer
  5. Dans mes bras ma Sophie !!!! ^O^
    C'est une décision très courageuse et des plus salutaires pour ton feu sacré ! Je ne sais pas comment tu as tenu aussi longtemps (moi il m'a fallut à peine 1 an de réelle activité pour être dégoûtée et vouloir passer à autre chose !).

    Tu es mon Héros chouchou !! *___*

    Que ta route soit belle, sereine et remplis de cette Nature que tu peins si bien !! ^------^

    RépondreSupprimer
  6. Ouais Sophie :D !

    Et le pouvoir est en toi !
    Courage, je suis sûre qu'il va t'arriver plein de belles choses !

    RépondreSupprimer
  7. Coucou Sophie

    Dur de te voir touner cette page... Dur de ne plus découvrir tes livres... Et dur de savoir que tu ne seras plus trop parmi nous... (oh lala je commence à peine, si dans un an je suis obligée d'abandonner aussi..snifff) Je te souhaite une belle continuation dans ce que tu as choisi, la Nature, c'est déjà de l'Art à l'état pur, elle est le fondement de tout. Plein de jolies choses pour ton futur professionnel, sois heureuse, j'espère que nos routes se recroiseront...

    Bisous

    Nath.

    RépondreSupprimer
  8. Fauve : La campaaagne, oui j'aimerais bien! Mais peut etre un peu plus tard...Sinon, je continuerais à donner des recettes de grand mère comme tu dis! :D

    Wayne : Je sais pas, certains ont la chance que ça se passe bien, d'autres moins, chacun son histoire...

    Magali : merci, ça fait plaisir! je serais encore là pour faire courir mes crayons et faire vivre mon univers, cette fois libre de toutes contraintes de rentabilité et de productivité, et c'est bien! ^^
    Pour ceux qui y croit encore, je les encourage à persévérer!

    Hibi : Je comprends, mais mieux vaut s'arrêter tôt au bon moment, plutôt qu'au bout du rouleau! Après comme j'ai dis, soucis dans le milieu en général ou travail qui ne me correspondait plus? Peut-être un peu les deux!
    Des bises! ;)

    Sabine : Lol! Et moi qui t'ai toujours tannée pour que tu édites, aujourd'hui je dois dire que je te comprends...Et c'est bien dommage, car pour moi l'édition perd beaucoup de talents (et je parle pas de moi! :D), comment j'ai tenus si longtemps? Bah ça m'a quand même pas mal couté en petits soucis de santé (liés au stress), coups de déprimes, remises en question, crise de ras-le-bol, mais bon, je suis quelqu'un de vachement tenace au final je vois, il me faut toujours entre 1 et 2 ans pour prendre une décision importante, ce n'est donc pas sur un coup de tête! :D Même si j'ai eu des périodes où je recommençais à y croire (un peu), la décision faisait du chemin dans ma tête, jusqu'à arriver à maintenant! Contente d'etre ton héroine! :D On reste là, même sans être édité, on crée, ce n'est pas un but en soit au final pour s'exprimer, je dirais même plus que souvent, l'édition pervertit la création!

    Louise: Merci pour ce message optimiste qui me mets le sourire! Pleins de bonnes choses à toi aussi! ;)

    Nath : Comme je le disais, chacun son histoire, si Zed a abandonné au bout d'un an, c'est par choix personnel, parce que le milieu, tel qu'il est, ne lui plaisait pas, c'est mon cas également, mais heureusement, d'autres personnes réussissent à en faire leur métier, ça mets souvent du temps par contre...

    RépondreSupprimer
  9. Merci Sophie d'avoir mis ton talent au service de ma petite histoire de Lune et d'étoile. Cela reste ma plus belle réussite (après mon petit Jules bien sûr ;-)) ... je ne t'oublie pas et ne manquerai pas de t'envoyer ton due dès que possible à chaque bilan des ventes, et à défaut de mettre du beurre dans tes épinards cela je l’espère mettra des fleurs de toutes les couleurs au bout de ta plume et dans ton coeur. Continue a cultiver ce talent que tu as et cette univers qui fait que j'avais mis il y a de cela 2-3 ans ton mail de côté en me disant : "un jour je bosserai avec cette artiste car j'adore ce qu'elle fait !". La suite de l'histoire tu la connais ... Encore merci !

    RépondreSupprimer
  10. Merci Cedric, de ton coté, tu auras été l'éditeur le plus honnête et avec qui j'aurais eu le plus de plaisir à travailler! (et c'est sincère :D)

    RépondreSupprimer
  11. Et bien ça pour une nouvelle!...Quand on voit tout le talent que tu as sans être reconnu à sa juste valeur ça donne un petit coup au moral pour ceux comme moi qui galère.
    Je te souhaite plein de bonnes aventures "naturelles" et que du bonheur !

    RépondreSupprimer
  12. Ben merde alors, c'est vrai... Fauve m'a dit ca au salon, je ne voulais pas la croire... Toi qui m'a soutenu, défendu, encouragé... snif... J'espère que tu ne regrettera pas ta décision. Je dois dire que je ne la comprends en partie et que pour prendre une si grande décision, tu as du bien réfléchir à la chose... Alors je te souhaite de trouver la voie qui te correspond et qui te permettra de t'épanouir, mais j'espère que tu gardera ta part de rêve, et que tu nous feras partager encore et encore ses bouts de rêve.
    Bien la biz

    RépondreSupprimer
  13. Merci Stephane!

    Sel : Et bien oui! C'est vrai...:D Et non c'est tout sauf une décision "coup de tête", crois-moi que ça fait bien 2 ans au moins que ça me trottait en tête. Le fait est que, quand tu fais un métier, ou n'importe quoi dans la vie, pour être satisfait (et c'est bien mon but principal dans la vie je dois te dire, être satisfaite et heureuse), il faut donc que la somme des avantages dans ce que tu fais soit supérieur à la somme des inconvénients, hors dans mon cas, la balance de ce qui me faisait franchement chier commençait à peser bien trop lourd face aux "avantages" que me procurer ce métier, qui n'était plus des avantages d'ailleurs pour moi (mais dont beaucoup de salariés rêvent cela dit) : travailler chez soi? C'est chiant, parce que tu n'arrives plus à faire la différence entre ton lieu de travail et de repos, Pouvoir se lever à l'heure qu'on veut, travailler aux heures qu'on souhaite? Ma foi, ça fait que tu n'as jamais de rythme, tu peux donc te retrouver eternellement la tête dans le guidon, ne prenant plus de vacances, plus de temps pour toi ou pour autre chose que ce fouttus boulot, si en plus tu as un editeur qui s'amusent à te donner des délais sérrés, c'est la fête du slip, tu te retrouves à travailler tout les jours de la semaine, week end inclus...La nuit même pour certains, et tout ça, plus les salons, qui se font uniquement le week end, je trouve ça extrêmement mauvais pour ta vie personnelle déjà, puis pour ta vie de couple, car tu es complétement décallé par rapport à l'autre, et le week end, à tout te dire, j'ai envie d'etre tranquille avec mon copain, le soir j'ai envie de rentrer à la maison et ne plus devoir penser au taff jusqu'au lendemain, ça oui! ça cumulé au fait que je ne gagnais pas assez pour vivre correctement (enfin ça c'est pas un scoop, je te vise pas, mais avec le nombre de personnes qui acceptent de bosser n'importe comment, à n'importe quel prix, et bien on en arrive au point ou on arrive plus du tout à réclamer un paiement correct sans se faire rire au nez). Quoi d'autre? Bosser seule aussi, comme je l'ai dis, j'en ai plus envie, mais alors, plus envie du tout, au départ j'ai fais ce métier pour les autres, la seule chose d'ailleurs qui m'apporte du bonheur, ce sont vos messages, mais le fait est que quand tu te retrouves toute la journée toute seule devant ta table à dessin, tu finis par te demander "à quoi bon?", si c'est pour rester seule toute ma vie. J'ai un grand besoin de partager, même si je reste un ours par certains cotés, n'empêche que mon bonheur, c'est d'être entourée, et vus que ce métier est un métier extrêmement solitaire, ça ne me convennait plus, mais alors plus du tout! Je ne sais pas donc, si c'est un changement qui s'est fait petit à petit chez moi, ou si c'était là depuis le départ, mais bon, voilà toutes les bonnes raisons pour lesquels j'arrête! Et je ne regrette pas, crois moi, je n'ai pas de raisons de regretter un métier qui m'apporte au final si peu, l'envie de créer, elle sera toujours là, je le ferais pour moi, pour vous, ça passera juste plus par la case "editeur", qui ne sont plus selon moi les meilleurs personnes pour t'aider à épanouir ta créativité...Regardes Zed, avec le talent qu'elle a, je me suis toujours demandé pourquoi elle avait quasiment jamais cherché à editer, bien aujourd'hui, je dois dire que je la comprends profondement, elle garde sa création pour elle, intacte. Voilà, cela dit, je me lâche, je bisque, mais j'encourage encore les gens qui souhaitent faire ça, car il y a des chances que ça se passe mieux que pour moi, pour que vous vous épanouissiez correctement...

    RépondreSupprimer
  14. (Suite!)Cela dit, méfie-toi que ce métier ne finisse pas par te bouffer, comme ça commençait à etre le cas pour moi, des fois ça commence par une vraie passion, un rêve...Et des fois, ça se transforme en travail alimentaire, tu dessines pour gagner de l'argent , et tu peux pas t'arrêter, car tu es tenue par des impératifs de productivité, de sioux...Tu fais plus ce que tu veux, et tu finis par te poser la question un jour de savoir comment tu en es arrivé là. J'ai rencontré des auteurs pour qui c'était le cas, et je ne veux certes pas finir comme ça, garder toujours en tête donc que ce métier doit rester une passion, et avoir une "écologie" de la création reste impératif selon moi, sinon autant faire caissière à l'hypermarché, sans liberté de création, on n'apporte rien aux gens, car on a rien à donner quand on fait du dessin "executant", ce n'est jamais ce que j'ai voulus faire de mon coté, j'ai toujours fait ce métier pour apporter du rêve aux gens comme les grands créateurs m'en avaient apportés, c'était ça mon but premier, pas juste "dessiner", aujourd'hui je m'apperçois que je peux très bien faire ça sans le concours des éditeurs, même si c'est à plus petite échelle, bref, je fais un pavet et je me répète, Bonne chance à toi! :D

    RépondreSupprimer