vendredi 26 juillet 2013

Une rencontre inattendue


Bientôt un nouveau numéro de Rouzig dans les bacs! 
Avec, grande première, la 1er histoire originale illustrée et écrite par moi!!
(Bon la 1er fois j'avais juste adaptée une version super raccourcie d'Alice au pays des merveilles, ça compte pas!)

La version complète (texte + illus)


 Petit Renard pointa le museau hors de son terrier : c'était le début du printemps, quel bonheur ! Il n'avait qu'une envie, bien que sa maman l'ait mis en garde de ne pas trop s'éloigner : courir, explorer et jouer !



 Il aperçut soudain une petite musaraigne bondir prestement dans les herbes, il ne pensa plus à rien, et se lança dans la chasse ! La petite créature était très rapide, et petit renard faisait de son mieux pour la rattraper, jusqu'au moment ou celle-ci s'enfouit dans un terrier, trop tard ! Petit renard releva le museau et scruta les alentours... Il était perdu !



Il essaya de renifler par terre voir s'il arrivait à retrouver ses traces, comme il avait vu faire sa maman, mais il n'était pas encore assez fort à ce jeu, et il avait l'impression de se perdre encore plus qu'il ne l'était déjà. Il vit soudain comme une sorte de petite colline, dont dépassait de curieuses branches d'arbre... 





Et se dit alors qu'en montant dessus, il aurait une meilleure vue sur les alentours. Il s’approchât et fit un grand bond pour atteindre le sommet :
  • « Ouf ! »
  • « La colline parle ! » S’écriât Petit Renard, effrayé.
  • « Je ne suis pas une colline, je suis un élan ! Dit la grande créature, et que fais-tu ici, Petit ? »


    • « Je suis perdu, dit Petit Renard... Si je ne retrouve pas mon terrier avant que la nuit tombe, j'aurais de gros ennuis... C'est quoi ces branches qui dépassent de ton crâne ? »
    • « Ce ne sont pas des branches, ce sont des cornes ! Lui dit l'élan en riant doucement, si tu es perdu, je peux t'aider à retrouver ton chemin, grimpe sur mon dos et tu auras une bonne vue sur les environs ! »


Petit Renard accepta, un peu réconforté. Et l'élan commença à trotter, c'est vrai que de là-haut on avait une bonne vue, et en deux coups de sabots, le renardeau aperçut sa maison !

  • « Te voilà chez toi Petit Bonhomme, et fais plus attention la prochaine fois que tu t'amuses ! » Lui dit l'élan avec un regard bienveillant.



Petit Renard le regarda s'éloigner dans la forêt, il faisait presque nuit...Comme il était immense et majestueux ! Il rentra ensuite dans son chaleureux terrier, où il retrouva ses frères et sa maman, toute inquiète :


  • « Te voilà enfin ! S’écria-telle. Que s'est-il passé ? »
  • « Tu ne me croiras jamais quand je te raconterais !  Lui répondit le renardeau avec un air malicieux. »



Fin!
Allez, peut-être une autre histoire bientôt! (Si vous êtes sages :D)
Je mettrais bientôt celle-ci en version pdf à télécharger et imprimer.













2 commentaires:

  1. Le face à face du petit renard et de l'élan est extraordinaire! Magnifique illustration.

    RueLabilu

    RépondreSupprimer