mardi 28 janvier 2014

Des pâtes, des pâtes...

Peut-être avez-vous remarqués qu'il y a peu je me suis remise à la sculpture...REmise? Oui car j'en faisais étant petite en fait! Certaines choses vont et viennent souvent dans la vie, hein! :D

Et comme je suis quelqu'un qui aime tester pleins de choses et partager, alors j'ai commencé à tester pleeeeiinnss de pâtes, sur le marché, ce n'est pas ça qui manque, les pâtes de modelage : argile, Fimo, Sculpey, de la classique, de la qui-brille, de l'ultra-légère, etc, etc! 
Alors du coup, je ne me suis toujours pas résolue à commencer des articles "tutos" sur la peinture, mais un petit article présentant les différentes sortes de pâtes à modeler que j'ai testé, pourquoi pas oui, ça me fait moins peur car la tâche me paraît moins vaste à couvrir...(Faineasse!)


Je dois vous avouer que ce ne sera pas un article exhaustif sur tout, je n'ai pas (encore) testé tout ce qui se fait dans le commerce, pour l'instant il y a :

-L'argile auto-durcissante "Durci'dur"
-La FIMO classique
-La FIMO Air
-La FIMO Air light
-La porcelaine froide (maison!)


Mais avant, un petit lexique :

- Retrait : certaines matières ont tendance à se retracter au séchage, une notion à prendre en compte quand on assemble des objets "à sec".

-Sculpter dans la masse : Quand on sculpte, on assemble soit les éléments un par un, comme un pantin articulé en les "collant" naturellement entre eux avec de l'eau et des outils, soit on peut sculpter directement dans un bloc comme on taillerais du bois ou du marbre par exemple (à part que là, on sculpte dans du mou! :D)

- Assemblage en mouillé : je ne connais pas  le terme technique, mais je vais utiliser ce terme pour décrire l'action d'assembler les éléments sur la structure principale encore fraîche.

-Assemblage à sec : ici on rajoute les éléments une fois la structure principale sèche, avec de la colle.

Dans les avantages et inconvénients, j'inclus un petit "score écologique" sur 5, 5/5 indiquant une matière entièrement naturelle et neutre, sans rejets nocifs pour la nature, attention, même si elles n'ont pas le meilleur des scores, aucune pâtes testées n'est réellement dangereuse pour la santé, ni toxique, tant qu'on suit bien les recommandations du fabricant! (je sais qu'il y a beaucoup de débats là dessus, mais je crois qu'il y a des choses qu'on fait quotidiennement et qui sont plus toxiques que faire un peu de fimo...)

 1° L'argile auto-durcissante marque "Durci'Dur" :


AAaaaahh l'argile, la plus noble et naturelle des matières à sculpter! C'est la base, celle utilisé par tout les sculpteurs professionnels au cours des siècles! Le soucis de l'argile de base, c'est qu'elle nécessitait une cuisson très longue à haut température (de l'ordre de 900°) pour vraiment devenir solide, mais avec l'argile auto-durcissante, plus de soucis! Votre pièce sera sèche en...24 heures qu'ils disent sur le sachet (mais en vrai c'est plus hein, surtout en plein hiver par temps humide). Cela dit elle ne sera jamais vraiment aussi solide que l'argile cuite (mais tant qu'on ne sculpte pas le David de Michel Ange à l'échelle 1, tout va bien)

Elle existe en plusieurs couleurs (bleu lavande, vert, jaune moutarde, terre cuite...). Elle peut se peindre et se vernir tout à fait convenablement à l'acrylique! C'est la matière la plus maniable et donc celle qui permets le plus de petits détails, même s'il faut faire attention à ne pas se laisser emporter et faire des éléments trop fins qui se casseraient facilement au séchage.




Les astuces de modelage :

- On utilise de l'eau conjointement avec l'argile, mais attention, toute la finesse va venir du fait de bien savoir doser l'eau qu'on ajoute à sa pâte, il faut s'humidifier légèrement les mains, trop d'eau et c'est la bouillasse qui vous attend, pas assez et votre sculpture risque de fissurer!





Pour assembler des éléments entre eux, on peut le faire à sec, mais c'est quand même mieux en mouillé, une pointe d'eau et un petit coup d'outil pour lisser les jointures, et le tour est joué!



Bien sûr, une fois votre travail finit, n'oubliez pas d'emballer vos restes d'argile dans un linge mouillé, un sac plastique, et hop, au frigo! Dans de bonnes conditions elles se conservent vraiment pas mal de temps (plus d'un an pour ma part).

Score écologique : 5/5

Les avantages :

-Son prix, au poids c'est le moins cher des matériaux de sculpture.
-Matériau entièrement naturel
-Sèche à l'air (économies d'énergie)
-Précision & finesse
-Peu ou pas de retrait au séchage 
- Assemblage facile

Les inconvénients :

-Demande un peu d'expérience pour avoir de bons résultats, ce n'est pas la pâte la plus facile à manier.
-Elle peut se fissurer facilement, surtout aux "jointures", attention aux pièces trop grosses ou épaisses! 
-Solidité moyenne, à réserver surtout pour de la décoration d'intérieur (objets qui ne seront pas beaucoup manipulés)

Ce que je fais en argile auto-durcissante :



La FIMO Classique : 


Bon, il existe 3 types de Fimo classique : la "classique", celle qu'on connait tous, assez dure à malaxer (ça fait les muscles des mains), la "Soft", qui est un peu plus molle et pratique à malaxer, surtout après une longue période d'inactivité et la "Effect",  avec des petites paillettes et des zigouigouis qui brillent dedans. Mais bon moi je m'en balance, personnellement. :D

C'est la plus connue des pâtes dites "polymères", en gros ça veut dire que c'est plus ou moins dérivé du plastique. Sa résistance est donc exceptionnelle après cuisson, ce qui en fait un matériau de choix pour des réalisations qui nécessitent de la résistance pour tenir dans le temps (bijoux, porte-clefs, etc.). Sa palette de couleurs est assez alléchante et ne cesse de s'agrandir d'années et années!

Avant d'être travaillée, elle doit être malaxée pour se "réchauffer" et devenir plus souple, la phase la plus casse-bonbon je dirais, surtout quand on a au fond du tiroir une fimo non-utilisé depuis au moins 2 ans...Cela dit, l'avantage, c'est que même quand vous êtes négligent comme moi et que vous laissez votre pâte dans un sac zip même pas fermé, elle est encore rattrapable! Cela dit, un peu de "Fimo Mix Quick" sera d'un grand secours pour les pains vraiment vieux! L'assemblage des éléments en mouillé comme en sec est plutôt facile.

Au niveau précision de sculptage, c'est presque aussi bien que de l'argile et plus facile surtout pour les débutants et les intermédiaires, on peut faire des éléments plus fins sans avoir peur que ça casse, pas besoin d'eau non plus pour être travaillée. 
La Fimo se cuit 30 minutes au four ménager à 110°. Pour finir, ça se peint très bien à l'acrylique aussi.

Score écologique : 2/5


Les avantages :

-Sa solidité
-Sa palette de couleurs très variée
 -Assemblage facile
-Pas besoin d'eau pour travailler
-Se conserve facilement et longtemps dans un simple sachet hermétique
-Très bonne précision et finesse

Les inconvénients :

-Son prix (c'est l'une des matières à sculpter la plus chère)
-C'est un matériau synthétique dérivé du plastique donc faire attention à l'éventuelle toxicité (surtout en cas de mauvaise cuisson), et donc pas le plus écologique des matériaux.
- Difficile à rendre maniable quand elle est froide, demande du temps et de la poigne pour se réchauffer et vous aurez sûrement des courbatures aux mains le lendemain. (ça m'est arrivé)

Ce que je fais en Fimo :





-La FIMO Air Natural :

Après avoir utilisé pendant longtemps la pâte Fimo, j'étais à la recherche d'une alternative aussi solide mais plus naturelle et aussi, sans cuisson! Parce que ne pas utiliser son four à tout bout de champ, c'est à la fois écologique et économique! Donc me voilà avec mon beau paquet de Fimo Air, composé à 95% de matières naturelles qu'ils me disent, ma foi, je veux bien les croire! En plus ça sèche à l'air et c'est très solide paraît-il, let's give it a try so!

 La Fimo air existe, comme l'argile, en plusieurs coloris, j'ai choisis pour ma part la version terre cuite, je préfère au blanc! Quand on ouvre, ma foi, ça ressemble beaucoup à de l'argile...Avec du papier mâché à l'intérieur, en fait ça me fait penser à cette recette d'argile renforcée au papier mâché que j'avais fais une fois, et ça a à peu près les même défauts! Si ça se trouve, c'est tout bêtement ça d'ailleurs...

Pour la sculpter, il faut y mettre un peu d'eau, comme l'argile encore une fois, les éléments s'assemblent très facilement entre eux, ça sèche à l'air en 24 heures à 48 heures et ça m'a l'air plutôt solide (à tester sur des magnets et autres choses qui demandent des manipulations quotidiennes).

Le défaut principal selon moi, c'est son rendu assez "granuleux" et très peu lisse, elle peut se poncer après séchage par contre, mais vous n'obtiendrez jamais selon moi un rendu lisse comme sur la Fimo classique, si on aime les rendus type papier mâché, tout va bien! Se peint, se vernis, se grave et se ponce après séchage.

Score écologique : 4/5


Les avantages :
-Son prix (la moins chère après l'argile)
-Plus légère que l'argile
-Assemblage facile
-Bonne solidité
-Pas de cuisson!


Les défauts :
- Rendu type papier mâché moins fin que sur les autres pâtes
-Du retrait au séchage
-Même consistance à peu de choses près que l'argile, donc pas super facile à maîtriser pour les débutants.

Ce que je fais en Fimo Air :




 -La FIMO Air light :

Avec mon beau bloc de Fimo Air Natural, j'ai voulus aussi testé sa petite cousine, la Fimo Air Light! J'avais lus quelque part que sa consistance était vraiment surprenante et agréable à travailler, alors comme je suis curieuse, hop!


Effectivement en ouvrant j'ai été surprise de la texture, à la fois mousseuse et légèrement humide, j'ai lus par çi par là qu'on pouvait faire des tas d'effets amusants comme de la chantilly, de la mousse et des bonbons comme c'est la mode de faire en ce moment dans les bijoux, mais vous savez moi la mode, je m'en fous!
Moi ma question principale c'est : "est-ce qu'on peut faire de beaux poilus avec cette pâte??"

Premier essai et première déception aussi, enfin, déception, "plantage" pourrait-on dire, car chaque pâte a ses caractéristiques et ce qui marche avec l'une ne marche pas forcement avec l'autre, j'ai donc essayé de faire en premier lieu une petite souris pleine de petits détails et je me suis magistralement planté, car la Fimo air light n'est pas vraiment faite pour être travaillé dans le détail, non, elle a un rendu très lisse et une consistance vraiment agréable à travailler (pas besoin de malaxage interminable comme la Fimo classic), cela dit elle est parfaite pour faire de petits sujets ne nécessitant pas trop de petits détails qu'on pourra peindre ensuite avec de l'acrylique, et vus que chez moi, quand y a pas d'détails, y a pas d'plaisir, je fais des formes simples que je chiade ensuite un peu en peignant par dessus! Attention à humidifier votre pâte quand vous la travaillez, ma seconde erreur a été de travailler la pâte sans humidification et le rendu n'était pas top :
ça fissurait au séchage et c'était tout bosselé! 

Pour ceux qui n'aiment pas peindre par dessus, il y a plusieurs teintes disponibles ou mieux, vous pouvez teinter la pâte vous-même avec de la peinture à l'huile que vous rajouterez en petite quantité avant de malaxer votre pâte (ça marche aussi avec de la gouache, mais je trouve que ça s'intègre moins bien que de l'huile). 
Niveau solidité, attention, la pâte reste plutôt souple assez longtemps (comme d'habitude ils disent "sec en 24h", mes fesses oui!), donc si c'est pas sec, et que vous forcez dessus avec le doigt par exemple, à vous une jolie trace d'ongle imprimé dans la sculpture! 
Pour assembler les éléments entre eux, humidifiez juste les deux parties et appuyez, ça tient très bien ensemble au séchage malgré mes doutes!


Score écologique : 3/5


Les avantages:

- Aussi Légère qu'une plume
-Permets un rendu aussi lisse que sur la Fimo Classic 
-Peut se teinter "à coeur" pour une palette de couleurs infinie!
-Sèche à l'air!
-Assemblage facile et solide


Les défauts :

-Solidité pas terrible, surtout pour les objets fins...
-Chère, Chère! (pas autant que de la Fimo mais presque)
-ça sèche à l'air mais mystère sur la constitution, ça ne m'a pas l'air super naturel en tout cas!
-Ne convient pas à des travaux de grandes précision ou détails...



Ce que je fais en Fimo air light :

 Version brute

 Version peinte (enfin c'est pas la même sculpture quand même! :D)


La porcelaine froide maison au prochain épisode!







2 commentaires: